Soins dentaires

La dentisterie est une discipline en plein essor dans le monde vétérinaire. Même s’ils ne l’expriment pas
comme nous, nos animaux de compagnie peuvent eux aussi souffrir de leurs dents.
Différentes études scientifiques ont d’ailleurs prouvé que 80% des chiens et 70% des chats de plus de 3 ans
présentent des problèmes bucco-dentaires nécessitant des soins.

Qu'est-ce que la dentisterie vétérinaire ?
La dentisterie, ou plus exactement l’odontostomatologie vétérinaire, se consacre à la gestion de tous les
problèmes affectant les dents, la cavité buccale, les lèvres, la langue, le palais, les mâchoires et leurs
articulations...
Chez les chiens, les chats et les NAC, les problèmes bucco-dentaires sont fréquents et ils peuvent faire
souffrir l’animal jusqu’à l’empêcher de s’alimenter.

Pour réaliser des soins dentaires de qualité chez le chien et chat, le vétérinaire utilise le même matériel et
les mêmes techniques que le dentiste pour l’Homme :
il utilise en particulier « une fraise » et de nombreux autres équipements spécifiques de dentisterie qui lui
permettent de prodiguer les meilleurs soins.

Pour quelles raisons consulter en dentisterie ?

- Si votre chien ou votre chat présente des signes d'atteinte bucco-dentaire :
• il a mauvaise haleine
• il montre des signes de douleur lorsqu’il s’alimente (il essaie de prendre de la
nourriture et s’arrête subitement, il émet des plaintes en mangeant…)
• il présente des saignements provenant de sa cavité buccale
• il s’est cassé une ou plusieurs dents
- Si votre chien présente un problème de mâchoire ou du palais :
• il a une infection de la mâchoire ou du palais
• il a une tumeur de la mâchoire ou du palais
- Si votre chien ou chat présente une malocclusion buccale :
• ses propres dents le blessent et/ou l'empêchent de fermer correctement la gueule
• une ou plusieurs dents sont mal placées
• il lui manque une ou plusieurs dents

Les temps forts d'une consultation de dentisterie

La consultation spécialisée de dentisterie comprend :
• le relevé des antécédents médicaux et chirurgicaux de votre chien ou votre chat
• un examen de l’ensemble des dents et de la cavité buccale de votre animal et de son occlusion
(manière dont l’animal ferme la gueule), suivi d'examens complémentaires pertinents
(radiographie, radiographies dentaires, scanner…)

Attention, certains examens nécessitent une anesthésie générale et votre animal doit
venir à jeun pour la consultation
• un diagnostic clair et précis aboutissant à une décision thérapeutique (médicale, chirurgicale ou
orthodontique)
• la mise en place d'un traitement adapté pour votre chien ou votre chat
 
Lorsqu'une chirurgie bucco-dentaire est indiquée, quelles en sont les étapes ?

Les principales étapes sont les suivantes :
• l'explication de l'intervention chirurgicale (technique utilisée, bénéfices attendus,
complications possibles...)
• l'établissement d'un devis
• l’intervention chirurgicale proprement dite (si des radiographies dentaires sont
nécessaires, elles sont réalisées juste avant l’intervention au cours de la
même anesthésie générale)
• la surveillance de son réveil et la gestion de la douleur
• le transfert du patient en hospitalisation dès que son état est stabilisé
• la sortie de l'animal dès que son état général le permet (généralement le soir
même de l’intervention)
• le compte-rendu de la chirurgie et de l'hospitalisation

 

 
Exemples d’interventions de dentisterie réalisées
• traitements parodontaux simples et complexes : détartrage supragingival et sous-gingival, curetage des
racines, polissage, chirurgies gingivales
• extractions dentaires
• chirurgie des mâchoires et de leur articulation : stabilisation lors de fracture (attelles interdentaires,
blocage intermaxillaire, pose de cerclages, plaque et vis…) ; exérèse lors de tumeur
(mandibulectomie, maxillectomie…) ; condylectomie
 

En dentisterie, il est généralement indispensable de réaliser des radiographies dentaires:
• avant tout traitement dentaire, les radiographies dentaires permettent de connaître le stade de
développement de la dent, l’état de ses racines et de l’os qui les entoure
• après le traitement, les radiographies dentaires permettent au vétérinaire de contrôler son travail
• chez le chat il existe une maladie dentaire spécifique appelée « résorption dentaire » ; dans certains cas,
seules les radiographies dentaires permettent de la détecter