Articles

Comment gérer les chaleurs de sa chienne ?


La première question que vous devez vous poser, c'est: "est-ce que j'ai envie qu'elle fasse une portée un jour ?". Si vous faites porter votre chienne, c'est pour vous et non pas pour elle. Il faudra donc vous impliquer, surveiller sa grossesse, surveiller l'accouchement qui est un moment à risque pour elle et les petits. Il faudra savoir l'aider si elle ne sait pas s'y prendre et bien sûr nettoyer à fond les premières semaines de vie des chiots. Ceci sans compter que vous risquez de vous attacher à eux, puis d'avoir le coeur en miettes quand ils vont aller dans d'autres foyers que le vôtre. Si vous êtes sûrs de vouloir dépasser tout cela, alors il va falloir gérer les chaleurs jusqu'à ce qu'elle soit en âge de procréer. Si vous n'en n'êtes pas convaincu, le mieux est de la stériliser vers 5 à 6 mois d'âge. Demandez un devis à votre vétérinaire.


En savoir plus sur les chaleurs.


Maintenant que vous voulez qu'elle soit mère, il ne faut pas faire les choses à la légère. Premièrement, il faut qu'elle ait atteint l'âge idéal pour sa santé avant d'être enceinte. Cet âge est de 2 ans pour les grandes races et de 15 mois pour les petites races.

Deuxièmement, si votre chienne est LOF, il conviendra de la faire confirmer avant de lui faire faire une portée.


Sachez que les chaleurs qui apparaissent dès la puberté, durent toute la vie à raison d'un épisode tous les 5 à 10 mois selon les chiennes, donc en attendant les 15 à 24 mois, il va falloir gérer !


Il est bon de retenir que les chaleurs durent 3 semaines. Or, les études scientifiques montrent que 20% des chiennes sont fécondes la première semaine, 50% des chiennes la deuxième semaine et 30% des chiennes la troisième semaine.

Traditionnellement, les éleveurs avaient coutume de dire que : "à partir du 7e jour suivant le début des chaleurs et pendant 5 jours, la chienne est prête". Ces études montrent que ceci n'est vrai que pour 50% des chiennes et que les 50% restantes sont soit précoces, soit tardives ! En effet, la période optimale de fécondité est la période d'oestrus. Cette période peut arriver très vite (première semaine) ou se faire attendre (troisième semaine), cela varie d'une chienne à l'autre même si toutes montrent des signes physiques extérieurs de chaleurs autour de cette période (écoulements sanguins, vulve gonflée, attirance du mâle...), ces signes ne sont pas forcément en adéquation avec l'oestrus.


Protégez votre chienne des mâles.


Un conseil, ne la laissez jamais sans surveillance durant ces trois semaines ! Il ne faut pas sous-estimer un mâle attiré par une chienne en chaleur. Votre jardin a beau être clos, il y aura toujours un chien assez malin pour franchir le grillage, pour sauter le mur ou pour se faufiler quand vous ouvrirez le portail. Pour éviter ce genre de désagrément, sortez votre chienne dans le jardin sous constante surveillance. Et si vous envisagez de la promener en dehors de votre propriété, toujours en laisse.

Petite astuce, prenez votre voiture pour faire un tour à distance de votre domicile au cas où des chiens se mettraient à vous suivre, cela évitera qu'ils ne le fassent jusqu'à votre domicile...


Evidemment, si vous possédez vous-même un mâle et une femelle, cela se complique. A moins de vouloir leur faire faire plus tard une portée, la stérilisation de la femelle est le plus sage à envisager, et ce avant même les premières chaleurs. Dans le cas contraire, le plus sûr est encore d'éloigner le mâle durant la période fatidique, soit en le mettant en pension, soit en le confiant à des proches. Si vous les laissez tous les deux dans la maison, même avec une porte close entre eux, rien ne dit qu'ils n'en viendront pas à bout tôt ou tard.


Ne comptez pas sur les culottes hygiéniques pour dissuader tous ces mâles. La seule utilité de cet accessoire est d'éviter que votre chienne ne perde du sang un peu partout dans votre habitation (à partir de 5 euros, avec des protège-slips à rajouter en sus). Ce ne sont en aucun cas des ceintures de chasteté !


A savoir : il est possible de suivre la période de fertilité optimale de votre chienne à partir du prélèvement sanguin. Votre vétérinaire va doser la progestérone, hormone qui augmente lors de la période d'ovulation. C'est un moyen sûr et efficace de savoir si elle est en début d'oestrus (période où elle est en chaleur mais n'est pas fertile), oestrus (période d'ovulation, la chienne est fertile, c'est le moment recherché par les éleveurs qui veulent un maximum de fertilité et de prolificité) ou en metoestrus (période où la chienne a ovulé depuis longtemps et n'est plus fertile).


A la clinique vétérinaire de la Rivière des Pluies, nous sommes équipés d'un appareil, le MINIVIDAS ND qui mesure la progestérone dans les 45 minutes suivant le prélèvement qui sera effectué par nos vétérinaires (si la consultation préalable de la chienne indique que cet acte est nécessaire). Plus besoin d'attendre plusieurs heures comme c'était souvent le cas avant. 45 minutes suffisent pour être fixé sur la période de votre chienne.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed