Articles

Les maladies de peau du cobaye


Chez nos cobayes, une perte de poils, un grattage ou un excès de pellicules doit vous alerter. Il est important de surveiller la bonne santé de votre petit animal de compagnie pour lui-même mais aussi pour la vôtre et celle de votre entourage. En effet, nombre de ces maladies de peau peuvent être contagieuses à l'homme.

De multiples causes

La gale, causée par un acarien du nom de Trixacarus caviae, est sans doute la première cause de démangeaison chez le cobaye. Elle est fréquente. Il semblerait qu'un certain nombre de cobayes abrite le parasite à l'état normal. Lors d'un stress, d'une grossesse, d'un transport ou lors d'une autre maladie, il se multiplierait de façon anormale. Votre cobaye présente alors des dépilations, des lésions rapidement croûteuses au niveau de la face, du tronc et des membres. Les démangeaisons sont importantes. Cette gale est une dermatozoonose, c'est-à-dire une maladie dermatologique transmissible de l'animal à l'homme. Elle provoque chez l'homme, et surtout chez l'enfant, un prurigo, c'est-à-dire l'apparition de petits boutons rosés qui démangent. D'autres acariens comme Chirodiscoïdes caviae existent chez le cobaye, qui les porte souvent de façon asymptomatique. Ces parasites ne semblent pas être transmissibles à l'homme. On remarque alors des dépilations, une peau rosée, quelques squames et des croûtes. Les démangeaisons restent souvent modérées. Il existe contre ces maladies parasitaires des traitements efficaces, sous forme de pipettes et facile à appliquer. Il convient de demander conseil à votre vétérinaire.


Les teignes existent aussi chez le cobaye. Elles sont souvent asymptomatiques. Les spores de cette mycose sont résistantes dans le milieu extérieur. La contamination se fait par contact direct ou par l'environnement. Les signes cliniques sont très variés et majoritairement représentés par des pertes de poils en anneau (poil mité) et parfois aggravées de lésions inflammatoires qui démangent. Cette maladie est contagieuse surtout pour les personnes à peau fragile. Etant donné sa contagiosité à l'homme, cette maladie doit être drastiquement prise en charge sur l'animal, ses congénères, mais aussi dans l'environnement. Lors de teignes, des mesures d'assainissements de l'environnement et de la maison ainsi que le traitement des congénères peuvent parfois être prescrits. Les dermatoses bactériennes sont fréquentes. Les abcès, la folliculite faciale et les pododermatites sont rencontrées sur des cobayes mal entretenus ou vivant dans des cages peu adaptées. L'obésité, la carence en vitamine C et les abrasions de patte dues à des cages en bois provoquent souvent des infections à Staphylococcus aureus. Il convient de choisir une cage adaptée, nettoyée régulièrement et de ne pas oublier de supplémenter l'alimentation de votre cobaye en vitamine C, indispensable à sa bonne santé.

Des maladies contagieuses à traiter au plus vite

Il faut retenir que la plupart des maladies de peau du cobaye sont contagieuses à l'homme. Ainsi, toute manifestation de démangeaison ou tout trouble cutané doit vous pousser à consulter votre vétérinaire. Il existe souvent des traitements efficaces. Votre vétérinaire pourra administrer à votre animal des médicaments par voie injectable, ou vous conseiller des formes en spot-on, c'est-à-dire en application entre les omoplates. Dans ces espèces, les bains seront utilisés avec précaution à cause des risques importants d'hypothermie. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed