Articles

L'hypothyroïdie chez le chien


L'hypothyroïdie est une situation pathologique en endocrinologie, d'imprégnation insuffisante de l'organisme en hormones thyroïdiennes, normalement produites par la glande thyroïde. Elle est due à un déficit de l'activité des hormones thyroïdiennes. Elle peut s'exprimer par des symptômes d'intensité variable tels qu'une fatigue, une somnolence, une frilosité, une constipation, une prise de poids, une perte de poils, des oedèmes ("myxoedème"). Pratiquement toutes les races de chiens sont touchées mais elle est très rare chez le chat. Il semble que soient prédisposées les races Boxer, Golden retriever, Doberman, Epagneul, Dogue allemand et Loulou de poméranie. L'âge d'apparition de la maladie est très variable et se situerait entre 3 et 8 ans. Elle peut être plus précoce pour les grandes races. Les mâles et femelles sont atteints de manière comparable.


Quels sont ses causes?

La thyroïde est une glande qui sécrète des substances qui sont directement déversées dans le sang. Elle est située à la face antérieure du cou et sécrète les hormones thyroïdiennes. Leur production est régie par une autre hormone produite par l'hypophyse, une glande située à la base du cerveau. Ces hormones thyroïdiennes ont de nombreux effets biologiques, sur le métabolisme de base, sur le système nerveux, sur la consommation en oxygène et sur la croissance. La plupart des hypothyroïdies sont dues à une diminution de la masse de la thyroïde. Une atrophie de la thyroïde peut être présente dès la naissance. Il s'agit alors d'une hypothyroïdie congénitale. Ce cas est très rare et les conséquences sont rapidement dramatiques avec la mort du chiot avant le sevrage. Elles sont rarement diagnostiquées.


Dans certains cas, l'atrophie de la thyroïde est le fait d'un mécanisme dit auto-immune: l'organisme produit des anticorps qui attaquent et détruisent les cellules thyroïdiennes et les remplacent par du tissu fibreux. On ne sait actuellement pas pour quelle raison le système immunitaire attaque la glande. Dans d'autres cas, l'hypothyroïdie est dite idiopathique. Son origine est également inconnue; il s'agit d'une maladie dégénérative au cours de laquelle le tissu thyroïdien normal est alors remplacé par du tissu graisseux. Ces deux causes regroupent 95% des cas d'hypothyroïdie primaire. Dans les autres causes très rares, on rencontre par exemple le cancer de la thyroïde.


Il existe des causes de dérèglement de la thyroïde qui sont secondaires. En effet, le fonctionnement de cette glande peut être perturbé par de nombreux éléments: prise de médicaments (corticoïdes, progestatifs...), affection hépatiques, vieillissement, autre trouble hormonal.


Les symptômes de l'hypothyroïdie


C'est une maladie qui provoque des symptômes extrêmement variés. Parmi les signes généraux, on rencontrera une intolérance à l'effort, de l'obésité, une frilosité et des problèmes dermatologiques. En effet, l'hypothyroïdie est souvent dominée par des signes cutanés, avec en particulier, une perte de poils qui se situe de façon symétrique sur les flancs. Cette perte de poils ne démange pas l'animal, mais est le fait d'un défaut de repousse sur les zones de frottement. D'autre part, la peau est modifiée: on constate une pigmentation, une diminution de son élasticité, un épaississement et une rugosité type "peau d'éléphant". La peau devient alors sèche et se prédispose aux infections cutanées chroniques et récidivantes.


"Symptômes très variés."


D'autres signes cliniques peuvent accompagner de façon inconstante l'hypothyroïdie. Une faiblesse musculaire intense avec un retard des réflexes, des difficultés au relevé, une amyotrophie peuvent être rencontrés.


Les autres signes sont variés: une atteinte du système nerveux (polyneuropathie) qui entraîne des difficultés locomotrices, des symptômes cardiovasculaires (le coeur a tendance à battre moins vite), une obésité, des troubles de la reproduction (diminution de la libido, absence de cycles chez la femelle) et des troubles comportementaux (irritabilité, agressivité) sont également signalés.

Le diagnostic de l'hypothyroïdie est difficile pour plusieurs raisons: les signes cliniques ne sont pas caractéristiques de la maladie, les signes cutanés sont comparables à ceux que l'ont peut rencontrer dans d'autres maladies hormonales. Cependant, la diminution du taux d'hormones peut être évaluée par une prise de sang que fera votre vétérinaire.


Heureusement, il existe un traitement assez simple à mettre en oeuvre qui consiste en la prise quotidienne sous forme de comprimés de la dose d'hormone thyroïdienne défaillante. Il conviendra d'équilibrer régulièrement le traitement et le chien hypothyroïdien aura un confort de vie identique aux autres chiens.


Publié dans le Quotidien de la Réunion le 06/11/16.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed