Articles

Les puces chez votre animal

La puce est un parasite permanent de nos tropiques. Sans hiver et sans gel, il y a des puces toute l’année dans nos jardins réunionnais.

Comme les moustiques, la puce fait son repas de sang puis elle va pondre dans l’environnement. La ponte commence 24 à 48 heures après le premier repas et elle peut pondre jusqu’à cinquante oeufs par jour, durant plusieurs semaines. Les oeufs ne collent pas aux poils, et tombent sur le sol, lors de chaque mouvement de l’animal: il y en a donc en plus grande quantité là où l’animal vit et se couche.


Survie courte


La survie des larves et des adultes est relativement courte et dure quelques jours sans repas. Les larves mesurent un demi-millimètre; elles sont jaunâtres puis brunissent en se nourrissant d’excréments de puces adultes, ou des débris. Elles sont très mobiles et se glissent à la base des poils de moquettes, sous les meubles ou sous des débris végétaux.

Après quelques jours, elles se transforment en puces à l’abri d’un cocon très résistant aux conditions extérieures. Alors, leur survie est possible près de six mois.


Le cocon mûr éclôt en une seconde à la moindre stimulation (variation de température, vibration…) causée par exemple par le passage d’un animal: la jeune puce fraîchement éclose cherche rapidement un animal à sang chaud (chat, chien, humain) pour se nourrir. C’est pourquoi tout animal, aussi bien entretenu soit-il, est susceptible d’avoir quelques puces: il suffit qu’il se promène dans un lieu ou un autre animal a laissé tomber des oeufs de puces.

Animal à sang chaud


La présence de puces sur votre chien ou votre chat n’est pas une fatalité. Si vous ne souhaitez pas que votre animal ramène des puces et contamine toute la maison, le seul moyen est l’utilisation régulière, toute l’année, d’un traitement préventif qui va tuer les puces adultes avant qu’elles ne pondent.

Si vous souhaitez traiter correctement votre animal, demandez conseil à votre vétérinaire qui vous prescrira un produit adapté à son mode de vie et à sa peau.

Si toutefois la présence de puces sur votre animal est plus ancienne, ou très importante, un traitement des seules puces adultes peut être insuffisant.


Toilettage


Pour être efficace, il faut détruire ces oeufs et ces larves qui vont éclore, aux endroits où elles se trouvent (panier, plinthes, dessous de meubles, jardin…). Il existe à présent de nombreux produits qui traitent l’environnement.

La survie et le nombre de puces adulte retrouvées sur un animal dépendent de son activité de toilettage: si vous ne trouvez pas de puces sur votre chat ou votre chien, ce peut être qu’il les mange en se léchant.

Or, c’est par cette voie orale que se contaminent les chats et les chiens par le ver appelé ténia. Pensez donc à vermifuges votre animal régulièrement. Publié dans le Quotidien de la Réunion le 07/08/16.

Crédits photo: thinkingforward

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed