Articles

Les troubles du vieillissement chez le chat


Il se peut que votre chat soit sénior sans que vous le sachiez. En effet, dès 7 ans, les nutritionnistes considèrent que le chat a des besoins particuliers. Les neurologues parlent eux d'un vieillissement cérébral normal apparaissant à partir de l'âge de 12 ans.


"Comparables à Alzheimer."

Ceci se caractérise par un ralentissement psychomoteur, une augmentation de la durée du sommeil pouvant aller jusqu'à 12 heures, voire 20 heures par jour, ainsi qu'un manque de coordination et de précision dans certains mouvements. Un certain nombre de modifications au niveau du cerveau apparaissent avec l'âge, comparables à celles rencontrées dans la maladie d'Alzheimer chez l'Homme. Tous ces éléments "normaux" concourent au vieillissement cérébral. Le développement de maladies comme des tumeurs cérébrales, des troubles endocriniens (essentiellement l'hyperthyroïdie chez le chat), l'insuffisance rénale chronique ou certains handicaps tels que surdité, cécité, arthrose, accélèrent l'apparition des troubles du vieillissement.

Il est coutume de décrire quatre grandes maladies associées au vieillissement chez le chat:


La dépression d'involution. C'est une désorganisation comportementale. Elle se traduit par des troubles du sommeil (insomnie), des troubles du comportement alimentaire (boulimie), des troubles du comportement éliminatoire (malpropreté) et des troubles du comportement exploratoire avec parfois l'apparition d'une envie de téter comme chez le chaton.


"Perte des habitudes"

Le syndrome confusionnel Est aussi appelé démence sénile. Elle se caractérise par une altération du rythme sommeil/veille, sans altération des cycles du sommeil. Souvent sont associés des problèmes de l'orientation, parfois de la malpropreté due à une perte des habitudes. Cette perte d'apprentissage se remarque également par une modification des réactions vis-à-vis de certains jeux ou personnes. La dysthymie unipolaire Elle est souvent due à un problème endocrinien ou à une tumeur cérébrale. Le signe le plus flagrant est que le chat dort très peu, moins de 6 heures par jour. Il est souvent boulimique et sursaute à la moindre stimulation. Le syndrome "hypersomnie du chat âgé" Le chat dort parfois plus de 20 heures par jour. Il montre dans ses mouvements un fort ralentissement moteur. Il est souvent malpropre à proximité du lieu de couchage.


"Organisation de vie."


L'apparition d'une modification du comportement de votre chat vieillissant doit pousser à la consultation pour que votre vétérinaire puisse diagnostiquer une maladie qui serait prise en charge (arthrose, insuffisance rénale, maladie endocrinienne...). Il est aussi recommandé de faire un bilan et prendre des mesures pour améliorer son bien-être. Si le vieillissement de votre chat est établi, sachez que des traitements adjuvants et l'organisation de vie comme solliciter le chat ou stabiliser son territoire, apportent souvent de bons résultats. Publié dans le Quotidien de la Réunion le 14/08/16.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed