Articles

La maladie de Carré

La maladie de Carré, qui concerne les chiens et les furets de tout âge non vaccinés, est bien présente à La Réunion et est due à un virus. La contamination est le plus souvent directe entre un animal malade et un animal sain. Le virus contenu dans les sécrétions (salive, écoulement du nez et des yeux, urine, selles) d'un animal infecté est inhalé et passe dans les voies respiratoires. Il se multiplie ensuite dans les ganglions et se dissémine par voie sanguine dans tout l'organisme.


Chez le chien, selon la localisation du virus, différentes formes de maladie sont possibles:

  • la forme respiratoire est fréquente : le chien tousse et éternue. Sa respiration est difficile car ses narines sont bouchées par du pus. Cette forme évolue souvent en broncho-pneumonie,

  • la forme intestinale s'exprime par des troubles de gastro-entérite: vomissements et/ou diarrhée importante, parfois sanguinolente, entraînant une déshydratation,

  • la forme cutanée se traduit par l'apparition sur la peau de petites taches rouges qui se transforment en pustules,

  • la forme oculaire se caractérise par une conjonctivite très inflammatoire avec parfois des ulcères. Le chien peut perdre la vue,

  • la forme nerveuse développe des convulsions, spasmes, méningites, paralysies...

Chez un petit nombre d'animaux, les symptômes nerveux peuvent apparaître un mois après la guérison. Dans tous les cas, la température est élevée (39,5°C). Le chien est abattu et manque d'appétit.

"Un traitement uniquement médical et symptomatique"

Pour tous les chiens, la maladie de Carré est très grave car dans plus de 50% des cas, elle provoque la mort de l'animal dans les 4 semaines d'infection. Les chiens qui arrivent à survivre, soit guérissent complètement, soit guérissent, mais gardent des séquelles, principalement nerveuses ou respiratoires.


Chez le furet, la température est très élevée et le virus provoque rapidement un abattement très important. Le décès survient dans 100% des cas.

Le diagnostic n'est pas facile à établir car les symptômes sont assez peu spécifiques. Hélas, le traitement est uniquement médical et symptomatique. Il vise à soutenir l'organisme de l'animal et éviter les complications: perfusion intraveineuse de liquide pour corriger la déshydratation, antibiotiques pour lutter contre les surinfections, anti-émétiques (contre les vomissements), anti-diarrhéiques, anti-convulsifs si nécessaire... Malgré la mise en place de ces traitements, beaucoup d'animaux meurent. La meilleure arme contre ce virus mortel, c'est la vaccination.

Protégez votre animal le plus tôt possible. Les chiots nés de mère vaccinée disposent d'anticorps d'origine maternelle qui les protègent de l'infection pendant les premières semaines de vie. Le danger survient lorsque le taux d'anticorps maternels diminue. Il existe des vaccins utilisables dès l'âge de 8 semaines afin de protéger les chiots le plus tôt possible. De même, si votre chien est âgé et que vous n'avez pas mis à jour ses vaccins, il est conseillé de renouveler sa vaccination pour le protéger de la maladie bien présente à La Réunion. En cas de doute sur l'état vaccinal de votre animal, demandez conseil à votre vétérinaire.

A savoir: la maladie de Carré est inscrite sur la liste des "vices rédhibitoires" (loi de 22/06/89), c'est à dire vices cachés graves. Si un chiot présente des signes de la maladie, l'acheteur peut demander à l'éleveur le remboursement intégral du chiot, à condition de respecter le délai légal qui est fixé à 30 jours pour le délai de rédhibition et moins de 8 jours après l'achat pour la rédaction du certificat de suspicion rédigé par le vétérinaire. Publié dans le Quotidien de la Réunion du 20/09/15.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed