Articles

La leucose chez le chat



La leucose féline est une maladie due à l'infection par le virus leucémogène félin (FeLV). elle se caractérise par une immunodépression, une anémie et/ou un lymphome. C'est une maladie qui diminue les défenses de l'organisme. La leucose est une maladie virale qui touche exclusivement les chats. L'utilisation de tests de diagnostic et de vaccins fiables a permis la diminution de l'infection depuis les vingt dernières années. Elle demeure cependant l'une des causes principales de mortalité non-accidentelle chez le chat. Le FeLV est l'un des deux virus immunodépresseurs du chat. Il est à différencier du virus dit du "sida du chat": le FIV.


La leucose agit en diminuant les défenses de l'organisme. Un chat infecté ne pourra plus se défendre contre les attaques des microbes. Le virus reste caché dans l'organisme pendant plusieurs mois. Un chat peut être porteur du virus mais ne montrer aucun trouble. On dit qu'il est séropositif. La maladie se déclenche sous différentes formes. Le chat peut montrer une anémie, une fièvre ou juste une inflammation des gencives. A ce stade, à priori, rien d'inquiétant. Mais au cours d'une consultation vétérinaire, le test sanguin se révèle positif.


La maladie s'installe. Le chat montre d'autres signes cliniques: une mauvaise cicatrisation, des infections à répétition ou des tumeurs. Là aussi, le test sanguin sera positif. La leucose se transmet par la salive, l'urine, les exréments, les sécrétions nasales, les larmes, le sang ou le lait de chat infecté par le virus.

"Détruit dans le milieu extérieur."

Elle se transmet au cours de léchage, partage de gamelles, partage de litières, par griffure, morsure ou contact sexuel. Il existe aussi une transmission via l'utérus d'une maman chat infectée vers ses petits. Les contaminations indirectes par le matériel ou l'homme sont possibles mais rares puisque le virus est rapidement détruit dans le milieu extérieur.

Une exposition au virus n'est pas forcément fatale.

Quand un chat est exposé à ce virus, il peut réagir de différentes manières et ceci, en fonction de la réactivité de son système immunitaire.


Les différentes possibilités sont:

- La neutralisation du virus dans 30% des cas: élimination du virus par la réponse immunitaire. - La virémie (le virus persiste) dans 40% des cas: la maladie virale se déclenche avec possibilité de prolifération tumorale (lymphome, leucémie) ou de maladies chroniques. - La latence dans 30% des cas: période transitoire pendant laquelle le virus se cache dans les cellules. Il ne s'y multiplie pas. Ensuite, l'évolution sera soit une virémie, soit une neutralisation. Les chats FeLV positifs peuvent ainsi rester "asymptomatiques", c'est à dire ne présenter aucun signe clinique, pendant des mois, voire des années. Si vous avez plusieurs chats et que vous apprenez que l'un d'eux est séropositif, il est conseillé de tester tous vos chats. Une simple prise de sang permet de savoir s'il est séropositif. De même, la stérilisation d'un chat séropositif est vivement recommandée afin d'éviter la contamination des congénères par contact sexuel. Chez le chat infecté asymptomatique, aucun traitement n'est mis en place. Chez le chat malade, le traitement médical est adapté selon le type de maladie présenté par le chat. Les formes cancéreuses peuvent être prises en charge par de la chimiothérapie. Certains protocoles tels que l'interféron vétérinaire permettent d'augmenter l'espérance de vie dans les formes peu avancées mais l'espérance de vie reste proche des deux ans. La leucose, un vice rédhibitoire. A savoir que l'infection par le virus leucémogène félin est reconnue par le législateur, selon le décret n°90 -572 du 28 juin 1990, comme un vice rédhibitoire. Un vice rédhibitoire est un défaut légalement réputé grave, caché et antérieur à la vente. Le décret d'application est fixé à 15 jours après la livraison. Il correspond au délai pour faire établir par votre vétérinaire un diagnostic de suspicion. Protégez votre chat, vaccinez le. La seule véritable protection contre ce virus, c'est la vaccination. Vous pouvez aussi stériliser votre chat pour empêcher les contacts sexuels et les bagarres. Le bénéfice de la vaccination contre le virus de la leucose féline est indéniable pour les chats en bonne santé ayant accès à l'extérieur. La vaccination ne se pratique que sur des chats séronégatifs. Il n'y a aucun bénéfice à vacciner les chats séropositifs. La première injection chez le chaton doit être pratiquée vers l'âge de 8/9 semaines avec un rappel 3 à 4 semaines plus tard. Publié dans le Quotidien de la Réunion le 04/10/15.

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed