Articles

Votre chien est anxieux à chaque séparation?

Le chien est un compagnon de vie de plus en plus présent au sein de nos foyers. Mais lorsque son propriétaire part pour une journée de travail, le chien peut parfois avoir un comportement inquiétant: gémissements, aboiements intempestifs, destructions... Par réaction, ce propriétaire va alors partir de chez lui inquiet: "Que va-t-il encore détruire? Les voisins vont-ils se plaindre?"

"Le chien recherche activement son maître dans la maison, mâchonne et détruit les objets qui portent son odeur."



Parfois, j'entends aussi: "mon chien m'en veut de l'abandonner ainsi quand je pars au travail". Telle est l'explication souvent donnée par des propriétaires qui se sentent impuissants. Or, un chien qui ne supporte pas la solitude est plus sûrement un chien qui angoisse ou qui s'ennuie. Ce n'est pas de la "vengeance" mais plutôt pression d'émotions ou d'un mal-être qui peut être pathologique.

Photo: Tedmen123

L'anxiété de séparation est un trouble du comportement. Il s'agit d'un chien qui, à la puberté, n'a pas coupé le cordon ombilical. On parle de persistance de l'attachement primaire. Quelle est l'origine de cette anxiété?

Entre 4 et 6 mois d'âge, la mère se détache de sa portée. Cette séparation entre un chiot et sa mère permet le passage des jeunes chiens au statut d'adulte.

Si le chiot est adopté bien avant la puberté (cas le plus fréquent), l'attachement primaire à la mère se reporte sur le maître qui devient une mère de substitution. Si au moment de la puberté, le maître est incapable (par ignorance ou volonté) de se détacher du chien et le considère toujours comme un bébé, l'animal peut alors souffrir d'anxiété de séparation. Des signes qui ne trompent pas

Le chien panique dès qu'il ne voit plus son être d'attachement, c'est-à-dire dès que la porte derrière lui est fermée. Il s'agite, gémit, pleure. Il recherche activement son maître dans la maison, mâchonne et détruit les objets qui portent son odeur, qu'il vient de manipuler: télécommande, journaux, DVD... L'état d'anxiété peut également rendre un chien malpropre quand il est seul. Autre signe: la fête que le chien fait au retour du maître est exubérante. Quelques conseils pratiques

Eviter les rituels de départ et d'arrivée qui perturbent le chien. Par exemple, ne pas parler au chien avant de partir mais l'ignorer 10 à 15 minutes avant le départ. Au retour, ne pas répondre aux manifestations de fête du chien et l'appeler et le saluer seulement quand il s'est calmé. Ne jamais le punir. Plutôt lui parler fermement ou montrer son agacement (soupir, sourcils froncés...) s'il a fait des bêtises: La punition physique ou non à posteriori ne sert à rien. Ne pas répondre systématiquement à ses demandes de caresses. C'est à vous de décider quand vous voulez le caresser et pas l'inverse. Essayer de faire sortir le chien par d'autres personnes et de lui apprendre de nouveaux ordres. Ces séances d'éducation vont changer la relation trop maternelle qui existe jusqu'alors. Une relation pour "détachée" se mettra ainsi en place entre un maître et un chien adulte. Ces quelques recommandations peuvent suffire pour des chiens qui commencent juste à présenter les premiers signes d'anxiété de séparation. Une consultation vétérinaire comportementale est préférable pour les cas anciens ou qui n'évoluent pas vite dans le bon sens. Publié dans le Quotidien de la Réunion le 07/06/15

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed