Articles

Bien entretenir ses volailles


Plusieurs petites choses permettent de prévenir les maladies et les baisses de forme de nos poules et coqs péi. Voici quelques informations pour mieux les comprendre et les empêcher. ​Les maladies virales à la Réunion

A la Réunion, plusieurs maladies virales touchent les volailles. Les plus fréquentes sont la maladie de Newcastle, la bronchite infectieuse, la variole appelée aussi "gale bouton", la maladie de Gumboro et la maladie de Marek appelée aussi "maladie sec". Il faut savoir qu'il existe des vaccins pour empêcher ces infections. Sous forme de flacon à faire boire ou à injecter en voie sous cutanée, cela permet de traiter plusieurs volailles. Ces vaccins, pour la plupart, sont à utiliser soit dès l'éclosion, soit à trois semaines d'âge. Souvent en contact avec la terre, les volailles s'infestent de parasites. Ce sont des vers digestifs et même parfois des coccidies. Les vers digestifs retardent la croissance et l'engraissement. Les coccidies sont plus graves et provoquent des diarrhées mortelles.

"Une alimentation équilibrée et adaptée"

Pour éviter un amaigrissement ou même des mortalités chez vos volailles, il est conseillé de leur donner des vermifuges et des anti-coccidiens. Attention; ce sont des produits vétérinaires et certains nécessitent de respecter un délai d'attente avant de consommer la viande ou les oeufs de vos volailles. Renseignez-vous au plus tôt, car certains vermifuges se donnent dès l'âge de deux semaines. Il est aussi conseillé de renouveler l'administration en cas de stress pour les volailles (transport, maladie, changement d'élevage...). Un coq ou une poule peuvent consommer jusqu'à 10 kilos de déchets organiques par mois. C'est aussi efficace qu'un compost et en plus, si c'est une poule, elle vous fournira des oeufs ! Il convient de les nourrir avec une alimentation équilibrée et adaptée à leur âge. Pendant certaines périodes telles que la croissance, la ponte, la convalescence après une maladie ou si vous souhaitez un engraissement supérieur, il est conseillé de donner des vitamines pour volailles sous forme de cure. Dans tous les cas, demandez conseil à votre vétérinaire pour savoir quel produit est le mieux adapté à vous animaux et à votre mode de consommation. Isoler chaque nouvel animal A savoir: lors de l'acquisition d'un nouvel animal, la mise à l'écart est indispensable pour éviter d'amener des maladies dans l'élevage. Il faut nettoyer et désinfecter son casier, le tenir à l'écart 3 semaines, le vacciner et le vermifuger. Si aucun signe suspect n'apparaît, on peut le mélanger aux autres volailles. L'hygiène de vie est importante. Tous les mois, le poulailler doit être nettoyé (racler le sol et ramasser les saletés, sciure ou paille), décapé et désinfecté (soude caustique en solution aqueuse à 2% avec 1 litre pour 3m2). Si vous avez plusieurs parcs, essayez de classer les volailles par espèce ou par âge. Pour éviter des pertes importantes, en cas de trouble (diarrhée, amaigrissement, fatigue, baisse d'appétit, toux, écoulements des yeux et du nez, boutons...), demandez conseil à votre vétérinaire: celui-ci saura vous conseiller un traitement.

Publié le 12/04/15 sur le Quotidien de la Réunion.

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed