Articles

Les allergies chez le chat et le chien

Comme chez l’être humain, votre chat et votre chien peuvent être allergiques.

L’allergie est une réaction anormale et excessive du système immunitaire face à une substance généralement étrangère à l’organisme appelée « allergène ».

Suite à une période de sensibilisation, votre animal va déclencher une réaction inadaptée, excessive et pathologique : c’est l’allergie, une maladie à multiples facettes.

Les allergies respiratoires

Elles se manifestent essentiellement par la rhinite allergique, avec un nez qui coule, des éternuements fréquents, une perte d’odorat, une respiration sifflante et parfois une conjonctivite.

Il s’agit souvent d’une allergie saisonnière : tous les ans à la même époque, votre chien se met à éternuer pendant quelques semaines. En effet, certains animaux développent des allergies à des pollens de plantes ou d’arbres, comme on peut le voir aussi chez l’Homme. Montrez votre animal au vétérinaire qui, après un examen clinique complet, peut envisager de faire des analyses pour identifier la cause.

Parfois, il suffit d’éviter le contact avec le végétal incriminé pour que cessent ces crises d’éternuements.

Les allergies cutanées

Généralement, elles se manifestent sous forme de démangeaisons, avec des plaques rouges plus ou moins étendues. L’animal se gratte et perd ses poils en certains endroits. Les plus fréquentes sont les allergies aux puces.

"Quelques piqûres de puces suffisent à déclencher une réaction"

Votre chien ou votre chat se gratte le cou et se lèche le ventre mais il n’a pas de puces visibles. Cela parait incroyable mais ce sont peut-être quand même les puces qui sont à l’origine de ces symptômes.

Certains animaux sont en effet allergiques à la salive de la puce. Il suffit simplement de quelques piqûres de puces pour déclencher une réaction en cascade de tout l’organisme et notamment une irritation de la peau.

Comme les moustiques, les puces piquent votre animal puis partent, ce qui explique qu’on ne les voit pas toujours.

Demandez conseil à votre vétérinaire qui pourra faire un diagnostic et proposer le traitement qui convient.

Les allergies alimentaires

Les allergènes alimentaires sont souvent un certain type de protéines non tolérées pas l’organisme de votre animal. Elles s’expriment de différentes façons : les symptômes sont cutanés (eczéma, otite), respiratoires (asthme), digestifs (diarrhées, douleurs abdominales).

Ces allergies ne dépendent pas de la qualité de l’aliment mais de la réaction immunitaire de l’organisme de votre chien face à une protéine alimentaire.

De simples otites à répétition ou des rougeurs entre les pattes peuvent exprimer une allergie alimentaire.

Parfois, passer à une alimentation hypo-allergénique suffit à résoudre ces problèmes. En effet, ces aliments sont conçus précisément pour empêcher toute réaction de l’organisme.

Les allergies aux venins

Les venins en cause sont surtout ceux des guêpes, des abeilles ou des scolopendres.

Autour de la piqûre, la peau se gonfle d’œdème, elle devient chaude et rougie.

Dans le cas où vous observez que votre chien se met brutalement à gonfler au niveau de la tête, venez consulter immédiatement ! Il fait probablement une réaction allergique et a pu, par exemple, se faire piquer par un insecte.

Il faut le traiter de suite pour stopper le processus car c’est peut-être une réaction anaphylactique. Il s’agit d’un choc de l’organisme qui peut conduire à un œdème généralisé, une baisse de tension et parfois un œdème de la gorge appelé œdème de Quincke qui peut mener à la mort.

Comment peut-on diagnostiquer une allergie ?

Il faut tout d’abord examiner votre animal pour identifier des signes cliniques et éliminer les autres causes possibles. Puis votre vétérinaire pourra envisager d’effectuer des tests sur la peau de votre animal (« skintest ») ou de réaliser une prise de sang afin d’essayer de déterminer les substances auxquelles il est sensible. Comme chez nous, il est possible de « désensibiliser » votre animal selon l’allergène en cause. La désensibilisation consiste à injecter sous la peau des doses progressives de l’allergène à l’origine des symptômes. Cela permettra à l’organisme de s’y habituer progressivement et de ne plus réagir de façon excessive. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. L’allergie est un problème source d’inconfort pour votre animal et qui peut nécessiter une prise en charge médicale régulière.

Publié le 26/07/15 sur le Quotidien de la Réunion.

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed