Articles

La santé des chats séniors

Comme chez l'homme, le vieillissement de votre chat s'accompagne de modifications de son organisme. Ces modifications sont variables d'un individu à l'autre. Surveillez l'apparition d'une boiterie, d'une toux, de troubles digestifs fréquents, d'une prise de boisson excessive, d'une baisse de son appétit ou tout simplement d'une modification de son comportement. Ces signes peuvent traduire la survenue d'une maladie.

"Les animaux peuvent souffrir mais n'expriment pas la douleur de la même façon."

N'hésitez pas à nous en parler. Mais le plus sûr est de faire pratiquer un bilan de santé régulier de votre chat. Ce bilan permettra de dépister précocement certaines maladies et donc de préserver le capital santé de votre animal tout au long de sa vie.

L'arthrose, une affection courante

L’affection dont souffre le plus souvent un chat âgé est l’arthrose :


L'arthrose est une maladie caractérisée par une dégradation progressive et irréversible du cartilage d’une ou de plusieurs articulations.

L'arthrose est l'une des causes les plus fréquentes de douleur chronique chez le chat. D’intensité variable, sa douleur réduit petit à petit la mobilité de l'animal et son bien- être. On estime que l'arthrose concerne environ 20 % des chats de plus d’un an.

Les articulations les plus touchées sont la hanche, le genou, le coude et le dos. Le surpoids aggrave le risque d'arthrose et survient de plus en plus souvent chez le chat car :

  • L’espérance de vie de la population canine augmente

  • Le nombre de chats en surcharge pondérale s’accroît.

Tout comme nous, les animaux peuvent souffrir mais ils n’expriment pas la douleur de la même façon.


L'arthrose n'est pas évidente à détecter car, en dehors des crises (dont les conséquences sont clairement visibles), le handicap est d'abord plus ou moins discret et intermittent. Dans un premier temps le chat présente des difficultés à se lever après une période de repos ou après un effort important. Puis au fur et à mesure de l'évolution du processus, la douleur pouvant se traduire par une boiterie est de plus en plus fréquente puis permanente. Ces étapes sont ponctuées de crises arthrosiques très invalidantes durant lesquelles l’animal peut présenter une douleur intense au point de ne plus pouvoir se déplacer.


Aujourd'hui il n'est pas possible de guérir l'arthrose. La dégradation articulaire due au phénomène arthrosique est irréversible.

Néanmoins la prise en charge de l'arthrose est possible. Elle comporte plusieurs volets complémentaires (thérapeutique médicamenteuse, exercice régulier et modéré, alimentation adaptée… ) qui permettent de soulager l'animal et de limiter l'apparition des crises.


"La mise en place d'un traitement précoce est primordiale car chaque crise est néfaste pour le cartilage."

Les médicaments les plus utilisés pour traiter l'arthrose sont les anti-inflammatoires non stéroïdiens (encore appelés AINS). Il existe également des traitements naturels à base de plantes et des sucres protecteurs des articulations particulièrement efficaces. Chaque cas est différent et la vétérinaire saura vous conseiller le traitement le plus adapté.


La mise en place d'un traitement précoce est primordiale. En effet chaque crise est néfaste pour le cartilage. En évitant ces crises, la dégradation de l'articulation de votre animal est limitée et son confort rapidement amélioré. Le respect de la durée de traitement est indispensable même si celle-ci peut paraître longue (de quelques semaines à plusieurs mois).

Mots-clés :

Suivez nous !
  • Facebook Basic Square
RSS Feed